Electricité : Qu’est ce que  la norme NF C15- 100 ?

Electricité : Qu’est ce que la norme NF C15- 100 ?

18 novembre 2020 0 Par Sarah

La norme NF C 15-100 assure la sécurité et le confort des personnes qui habitent un logement neuf ou entièrement rénové. Elle est régulièrement mise à jour afin de prendre en compte les évolutions des besoins, des technologies et des exigences de sécurité. Son importance est démontrée par l’obligation de réaliser un diagnostic de l’installation électrique pour vendre ou louer  un bien immobilier. La norme NFC 15-100 est la définition actuelle des standards qui réglementent les installations électriques dans les habitations. Elle concerne les installations de basse tension, dites BT en France, et oblige les constructeurs à respecter certaines consignes d’équipements et de sécurité. Pour éviter des accidents mieux faire appel à un électricien à Combs-la-Ville qui est toujours disponible.

La toute première norme électrique française est apparue en 1911, sous le nom de C11. Imposant certaines obligations aux constructeurs, elle n’a cessé d’évoluer et de changer de nom. C’est en 1956 que la première version de la norme NFC 15-100 a vu le jour. En 1969, une nouvelle révision impose la prise de terre dans chaque habitation. La version actuelle de la norme NFC 15-100 a pris effet le 5 décembre 2002 et a reçu depuis plusieurs amendements et arrêtés, dont le dernier date du 3 août 2016.

Rédigée par l’AFNOR (l’Association Française de Normalisation) et par plusieurs entités réunies en commission, la norme NFC 15-100 vise à sécuriser les installations électriques des habitations et des bâtiments. Elle concerne donc les logements, les locaux commerciaux ou professionnels, les bâtiments agricoles ou industriels et en général tout ce qui est relié au réseau électrique français.

L’amendement 5 de la norme NFC 15-100, entré en application en novembre 2015, a simplifié les différentes réglementations. Désormais, elles sont à la fois destinées à rendre les logements aussi confortables que possible et à tenir compte des nombreux critères de sécurité avec l’aide d’un électricien à Combs -la-Ville .

Les nouvelles certifications de la norme NFC 15-100 se basent sur les normes européennes. Les constructions neuves doivent impérativement respecter les nouvelles mesures, En fonction de la panne, des opérations de réparation tandis que l’habitat ancien est fortement encouragé à les suivre. Ainsi, peu à peu, les compteurs classiques seront remplacés par le compteur Linky.

Ce nouveau compteur électrique sera installé de manière généralisée dans tous les bâtiments d’ici 2021. Il permettra notamment de contrôler sa consommation d’énergie et de réaliser des économies. Des économies, vous pourrez notamment en faire en réalisant un bilan énergétique et en suivant les conseils donnés par les experts Total Direct Energie.

Les logements neufs doivent respecter la nouvelle norme NF C 15-100 visant les installations électriques basse tension. Cette norme les rend plus sures, plus simples et les oriente surtout vers le multimédia. Cette nouvelle réglementation prévoit l’installation obligatoire d’une prise communication par pièce principale et cuisine, ainsi qu’un nombre minimum de prises TV en fonction de la surface des locaux : 1 en dessous de 35 m², 2 entre 35 et 100 m² et 3 à partir de 100 m².

Chaque pièce peut accéder à la télévision, au téléphone, à l’informatique. Le logement dispose d’une installation évolutive tournée vers le multimédia, sous forme d’un réseau local informatique et Internet. Pour les ouvrages antérieurs au 31/05/03 il n’y a pas l’obligation de se conformer à ces nouvelles dispositions, bien que cela ne puisse être que garant d’une meilleure sécurité avec un électricien à Combs-la-Ville.

Tous les circuits doivent être protégés par un DDR 30 mA placé en amont des circuits. La norme NF C 15-100 traite les installations électriques situées entre les bornes de sorties de l’AGCP en cas de branchement à puissance limitée ou aux bornes aval de l’appareil de sectionnement à coupure lors d’un branchement à puissance surveillée et les bornes d’alimentation des appareils alimentés par des canalisations fixes ou les socles des prises de courant.

Eléments sécurité électrique

La sécurité électrique (éléments constitutifs d’un circuit électrique) Environ 47 % des logements construits avant 1974 possèdent une installation électrique défaillante ou inadaptée à la multiplication et à la demande de puissance des nouveaux équipements. D’où un électricien à Combs-la-Ville est nécessaire .

Ces installations sont dangereuses parce qu’elles ne comportent ni dispositif différentiel ni prise de terre et qu’elles ne font généralement l’objet d’aucun entretien et d’aucune transformation sérieuse pour les adapter aux besoins modernes.


Ces installations vieillissantes sont perçues comme source d’inconfort plutôt que d’insécurité et, lors de rénovation,
l’esthétique passe en général avant la sécurité. Plus une installation électrique remise en état répond à la fameuse norme NF C15-100 (correspondant à celle d’une installation neuve) et plus elle est sûre.

Les points névralgiques de ces installations électriques anciennes sont constitués par le vieillissement des protections des conducteurs et des circuits surchargés qui alimentent aussi bien des lampes que des machines, les fiches des appareils usées par l’usage, les vieilles prises, les câbles dénudés, les fiches multiples alimentant de nombreux appareils, les adaptateurs susceptibles de provoquer des incendies par échauffement. Les conducteurs trop faibles ou mal isolés peuvent entraîner des risques d’électrocution par contact d’où l’importance d’un professionnels comme un électricien à Combs-la-Ville.

Les remèdes

L’industrie électrique a créé des produits destinés à l’amélioration de ces installations électriques (tableaux de protection modulaire centralisant les dispositifs de protection, les moulures et plinthes à poser, par collage ou clouage).

Lors de la rénovation d’un immeuble ou d’une maison d’habitation, lors de l’établissement d’un devis pour un chauffage électrique, il faut demander d’installer un disjoncteur différentiel et une prise de terre qui peuvent aisément être ajoutés tout en conservant les coupe-circuit à cartouches fusibles et les disjoncteurs divisionnaires (qui doivent porter la marque NF-USE) et qui doivent bien sûr être en bon état. Chaque circuit ne doit pas alimenter plus de huit points d’utilisation (prises de courant et éclairage).