Lampadaires d’intérieur : bonne ou mauvaise idée ?

Lampadaires d’intérieur : bonne ou mauvaise idée ?

4 septembre 2019 0 Par Paula

Vous êtes séduits par les lampadaires ? Vous souhaitez en installer un ou plusieurs dans votre intérieur ? Avant de vous y mettre dans le projet, assurez-vous que cette haute lampe sur pied trouve sa place dans vos pièces de vie. En effet, selon son poids, ses caractéristiques, vos goûts, votre décoration, la place dont vous disposez… un lampadaire, aussi esthétique soit-il, peut se montrer très contraignant. Pour vous éviter toute déception, faisons le point sur les avantages et les inconvénients de ce luminaire.

Les avantages du lampadaire d’intérieur

Un luminaire souple d’emploi

Avec un lampadaire, vous pouvez orienter la lumière ici et là à volonté. Il vous suffit de le déplacer ou de régler sa hauteur pour adapter la luminosité de la pièce à vos besoins ou à l’activité que vous voulez pratiquer : lecture, dessin, couture, détente pou encore travail.

Vous pouvez également déplacer la lampe ici et là en fonction de l’agencement de votre pièce.

Un éclairage presque partout

Le lampadaire peut être installé dans toutes les pièces de votre maison et les décore avec charme : chambre, salon, bureau, salle à manger… Seulement, il ne convient pas aux pièces propices à l’humidité pour des raisons de sécurité évidentes, telles que la salle de bain ou la cuisine.

  • Au salon, le lampadaire reste le luminaire privilégié pour l’éclairage d’ambiance. Vous pouvez installer votre lampadaire salon près du canapé ou dans un coin de la pièce.
  • Dans l’entrée ou le couloir, il permet de bien s’habiller ou mettre ses chaussures.
  • Dans le bureau, il vous fournira un éclairage puissant et de qualité.

Une lampe décorative

Utilisé comme lumière d’appoint, le lampadaire est un excellent créateur d’ambiance.
Judicieusement placé, il valorisera vos scénographies, vos objets déco et vos œuvres d’art. Esthétique, il apportera un cachet original à la décoration.

Les inconvénients du lampadaire d’intérieur

Un objet encombrant

Un lampadaire peut devenir gênant. Il prend de la place à moins que vous disposez d’un grand espace.

Un éclairage limité

Le lampadaire avec abat-jour n’est pas très puissant et ne pourra pas, à lui seul éclairer une pièce entière. Il vous faut l’accompagner avec d’autres sources lumineuses pour jouer le rôle d’un éclairage général (le plafonnier par exemple).

Un appareil énergivore

Les modèles halogènes peuvent éclairer une pièce entière d’une lumière proche de celle du jour. Ils sont intéressants, toutefois, ils s’avèrent être très puissants et consomment une énergie folle. De plus, un lampadaire halogène d’environ 500W dévore à lui seul à peu près autant quinze ampoules basses consommations.

Quoi qu’il en soit, le lampadaire d’intérieur est plus ou moins pratique. Vous pouvez en installer un chez vous en fonction de vos envies.

Quelques modèles de lampadaires d’intérieur

Il existe aujourd’hui sur le marché de très nombreux styles de lampadaires. Vous les choisirez selon la puissance de l’éclairage, le variateur et le côté esthétique adaptés à vos besoins.

Citons :

  • Le lampadaire fixe ou l’abat-jour (en coton, lin, métal ou bois) diffusant une lumière générale et douce.
  • Le lampadaire arqué ou en arc de cercle avec un globe, design et très à la mode diffusant une lumière ciblée.
  • Le lampadaire deux-en-un, décoratif et pratique, permettant un éclairage d’ambiance mais aussi ponctuel grâce à une liseuse.
  • Le lampadaire trépied ou à plusieurs branches, éventuellement orientables pour éclairer plusieurs coins de la pièce.