Quel est le profil type des propriétaires Français selon l’INSEE ?

Quel est le profil type des propriétaires Français selon l’INSEE ?

17 avril 2019 0 Par Makrem

Selon les sondages effectués par l’INSEE, 2/3 des Français qui sont propriétaires immobiliers se trouvent dans la classe moyenne et ont plus de 50 ans. Cette étude visait à identifier les profils types des propriétaires français selon leur niveau de vie, âge et situation de famille. L’objectif c’est de favoriser l’acquisition immobilière chez les groupes de personnes qui souhaitent devenir propriétaire, mais qui ont des profils différents que ceux montrés par l’étude.

Les conditions d’emprunt assoupli pour les jeunes générations afin qu’ils deviennent propriétaires

Sur 5 ans, les jeunes propriétaires ont augmenté de 3,4%, notamment ceux qui ont moins de 30 ans. Cette étude avait été effectuée par l’INSEE. Cette hausse se traduit certainement par la mise en place de différents dispositifs visant à promouvoir l’acquisition immobilière. Cela concerne entre autres les dispositifs qui facilitent l’accès à la pripriété ainsi que la diminution des taux appliqués par les banques pour financer l’achat des biens immobiliers pour les plus jeunes.

Ceux sont les jeunes qui viennent d’arriver récemment dans la vie active qui bénéficient de ces conditions allégées pour devenir propriétaire. Les conditions d’octroi des prêts sont avantageuses, et cela ne concerne pas uniquement le taux d’emprunt mais aussi la durée des prêts qui ont été rallongés afin que chacun puisse réaliser son rêve de devenir propriétaire.

Outre tout cela, les conditions visant à regrouper les crédits en cours afin d’alléger les mensualités à payer pour pouvoir souscrire à un prêt immobilier viennent également fortifier ces conditions favorables. Les personnes ayant plusieurs prêts en cours peuvent souscrire à un rachat de crédit proprietaire afin de trouver un financement pour concrétiser leur projet. Grâce à cela, l’accès à la propriété est devenu beaucoup plus facile, sans qu’ils encourent un risque de surendettement. Ils peuvent jouir d’un équilibre budgétaire qui leur permet d’avoir un reste à vivre suffisant.

Proprétaires mais pauvres, à cause de la pression fiscale

En France, être proprétaire d’un bien immobilier ne signifie pas être riche. Les études de l’INSEE a montré que 60% des propriétaires ne peuvent être considéré comme étant riches même s’ils possèdent un bien immobilier. Les personnes bénéficiaires des crédits au logement avec un allègement de conditions et crédits low-cost sont surtout les primo-accédants ainsi que les ménages à faibles revenus. Il faut par ailleurs noter qu’ils sont soumis à une imposition des plus énormes en matière d’immobilier. Cela représente une charge lourde sur leur budget mensuel, mis à part les autres charges prélevées par l’Etat sur leur revenu.

C’est pour cette raison que le ministre du Logement, Julien Denormandie a expliqué que « Il faut tenir compte des revenus des propriétaires avant d’imaginer de nouvelles taxes. Issus de la classe moyenne, la plupart d’entre eux ont du mal à s’acquitter de tous ces impôts, ayant déjà investi toutes leurs ressources dans l’acquisition de leurs logements ».

Seulemen, près de 10% des propriétaires possèdent une maison. Le reste investisse dans l’achat d’un appartement de type F2, d’autant plus que c’est le bien le plus acheté en France, et cela sur une surface moyennede 41m².  L’étude de l’INSEE a également démontré que ce type de bien coûte dans les 160 000 euros.