Zoom sur le Salaire Minimum Interprofessionnel de Croissance SMIC

Zoom sur le Salaire Minimum Interprofessionnel de Croissance SMIC

10 février 2021 0 Par Sarah

Quel est le salaire minimum, qui est concerné et comment l’augmenter ? Cet article vous donne les clés pour comprendre les principales caractéristiques du SMIC français et donc vos droits.

Qu’est-ce que le SMIC ?

Selon la réglementation du ministère du Travail, le SMIC 2021  est « le salaire horaire, en vertu duquel les salaires sont interdits quelle que soit la forme de rémunération (temps, performance, tâche, taux à la pièce, commission) ou prompt) ». Le salaire minimum offre aux salariés au salaire minimum un pouvoir d’achat et une garantie de participation au développement économique du pays. Au 1er janvier 2017, le salaire minimum horaire total est fixé à 9,76 euros, soit 1480,27 euros par mois sur la base des 35 heures de travail légalement requises.

Qui touche le SMIC ?

Tout salarié du secteur privé âgé d’au moins 18 ans doit recevoir un salaire au moins égal au salaire minimum. Cela vaut également pour les salariés du secteur public embauchés dans des conditions de droit privé.

Le taux peut être réduit dans certaines circonstances spécifiques :

Jeunes salariés de moins de 18 ans et ayant moins de 6 mois d’expérience professionnelle dans la branche d’activité

Apprentis ou jeunes ayant signé un contrat professionnel. Par conséquent, si les jeunes ont entre 17 et 18 ans, ils peuvent toucher 90% du salaire minimum, et s’ils ont moins de 17 ans, ils peuvent obtenir 80%.

La revalorisation du SMIC

Comme vous l’avez déjà remarqué, le salaire minimum est instable et il est réévalué chaque année pour être indexé spécifiquement sur l’inflation, afin de ne pas réduire le pouvoir d’achat des personnes concernées. La réévaluation a lieu le 1er janvier de chaque année. Cela dépend de deux conditions :

L’évolution des prix à la consommation sur un an

Si l’indice des prix dépasse 2%, le salaire minimum est automatiquement réévalué selon le ratio minimum sans attendre le 1er janvier.

La loi promulguée le 3 décembre 2008 stipule qu’un groupe d’experts doit se réunir chaque année et décider de la modification du salaire minimum à compter du 1er janvier. Cette réunion fait l’objet du rapport qui a été transmis au Comité national de négociation collective (CNNC) et au gouvernement. Après avoir examiné le rapport, la CNNC a soumis un avis au ministre du Travail sur la détermination du salaire minimum.